Nuevo blog

Les années se succèdent et il en est de même pour les blogs. unydos a épuisé tout son espace disponible (gratuitement) et doit faire place à unydos2014, un nouveau blog tout frais, tout neuf et tout plein d’espace libre. Je vous invite donc à le découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous (ou en bas de page) : 

.

http://www.unydos2014.unblog.fr/

 

Feliz Navidad

Je vous souhaite à tous et à toutes un Joyeux Noël plein de santé et de bonheur. Par ici, il n’y a ni neige ni vin chaud mais dans le quartier résonnent des chants de Noël et les enfants courent dans tous les sens, excités à l’idée d’ouvrir leurs cadeaux et de partager un bon chocolat chaud. Les cloches sonnent à tous vents pour appeler les fidèles à la messe de 19h alors que dans les foyers on prépare la picana, le plat traditionnel de Noël. Quelques maisons sont ornées d’illuminations et les plus chanceux ont dégotté un sapin (en plastique) que l’on décore avec soin. Bref, l’ambiance y est, différente mais chaleureuse également. Que l’esprit de Noël souffle sur vos maisons et dans vos cœurs.

Ci-dessous, notre crèche bolivienne (avec lamas multicolores, lapins et vaches suisses en prime ! Par contre, pas de trace du boeuf et de l’âne gris…)

 

 

blog navidad3

Audiencias

Quatrième fois que je suis censée assister à une audience avec le CIDEM en vue de soutenir des femmes victimes de violence ou leur famille (en cas d’assassinat), quatrième fois que ladite audience est suspendue. En Bolivie, cela se passe souvent ainsi. Les avocats de la défense présentent récusation sur récusation afin de retarder le jugement dans l’idée de fatiguer les membres de l’accusation. Et avec succès car dans 80% des cas, les plaignants abandonnent la partie, lassés de se déplacer en vain et de rémunérer leur propre avocat pour des audiences qui n’ont pas lieu. Mis à part les récusations, d’autres fléaux empêchent les familles lésées d’obtenir justice : l’absentéisme (des avocats, des juges, des greffiers ou du « fiscal », le représentant de l’Etat qui doit veiller au bon fonctionnement de la chose) ou encore la corruption qui règne en maître en Bolivie. C’est ce contre quoi le CIDEM tente de lutter car la pression des ONG et des médias peut parfois rétablir l’équilibre. Enfin, dans la réalité, nous nous retrouvons souvent dans des situations aussi incroyables que rageantes. J’en veux pour preuve le cas d’une jeune femme assassinée par son conjoint il y a deux ans. L’agresseur a avoué son crime puis s’est récusé, disant : « ne plus se souvenir ce qui s’est passé». Il est incarcéré de manière préventive dans le centre pénitencier de San Pedro à La Paz. Mais lors de la dernière audience, il n’était pas là, les policiers chargés de l’escorter depuis la prison et de l’amener à l’audience ne l’ayant pas trouvé (!)

.

Ci-dessous, la salle d’audience et les pancartes que nous préparons pour soutenir les femmes et leurs familles.

blog audiencias blog audiencias2

Consejeras

Chaque vendredi après-midi au CIDEM de El Alto a lieu un atelier pour renforcer le pouvoir des femmes. Ces dernières viennent en nombre car elles apprécient le fait de se retrouver entre elles et de se former « comme à l’Uni ». Il y a deux semaines, les avocates de notre service leur ont expliqué les démarches administratives pour obtenir le divorce et une pension de la part de leur conjoint. L’attention était à son maximum car la plupart des femmes qui ont recours au CIDEM souffrent de violence familiale et sont en procédure de divorce. Malheureusement, se séparer convenablement de son mari -même en cas de violence domestique- s’apparente à une gageure, la justice étant corrompue et machiste. Quant aux pensions pour les enfants, rares sont les pères qui s’en acquittent correctement puisque les services chargés d’en contrôler l’application ne fonctionnent pas. La semaine dernière, le thème de l’atelier était un peu plus joyeux : il s’agissait de former les femmes à monter leur propre petite entreprise afin de devenir plus indépendantes économiquement. Cette aide proposée gratuitement aux femmes de El Alto vise à former des « conseillères » qui par la suite transmettent leurs nouvelles connaissances dans leurs quartiers respectifs, auprès de leurs voisines ou de leurs parentes. De la sorte, on espère renforcer petit à petit leurs connaissances, leur auto estime et leur indépendance.

.

blog consejeras 1 blog consejeras 2

Concierto

Un petit coup de pub pour le concert de soutien en faveur d’e-changer  organisé par notre représentante Valaisanne Rosemarie Fournier. A noter que le concert est précédé d’un apéritif-dégustation et a lieu à Martigny ! Trois bonnes raisons de se déplacer le 13 décembre !

.

concert e-changer

Doble aguinaldo

Une nouveauté bolivienne digne d’être partagée ! Evo Morales, que dans l’ensemble je respecte, a promulgué un décret présidentiel pour le moins original : l’obligation pour tous les employeurs de payer un double 13e salaire cette année. Ceci pour fêter la bonne croissance économique du pays. La nouvelle a évidemment surpris tout le monde et a fait des vagues. Si les employés et les fonctionnaires sont ravis de cette mesure, les autres (indépendants, employeurs, retraités, travailleurs informels …) crient leur mécontentement et se retrouvent dans la rue pour organiser des marches de protestation. En effet, la mesure risque de provoquer une inflation des prix et la faillite des PME. Car l’Etat compte amender chèrement les entreprises qui ne versent pas un double 13e salaire. Étonnant : comment le gouvernement peut-il imposer une telle mesure à des entreprises privées, et de plus en novembre, quand les budgets sont normalement calculés en début d’année ? Où les employeurs vont trouver l’argent pour payer ce double 13e salaire ? Evo Morales est bien connu pour être démagogue et populiste mais là il fait un peu fort (!)

Plantón

Ce lundi 25 novembre a eu lieu la journée de la non-violence, raison pour laquelle la CIDEM a manifesté devant la cour suprême de justice de El Alto. Nous nous sommes munies de pancartes, de flyers,  de hauts parleurs et d’épitaphes aux noms des femmes assassinées à El Alto en 2013 et nous  avons tenté de sensibiliser la population à la problématique des féminicides. El Alto est la ville de Bolivie la plus concernée par ce fléau : entre janvier et septembre 2013, 23 femmes ont été tuées, la plupart par leur conjoint.  Nous avons donc cité le nom de toutes ces victimes, en rappelant les circonstances de leur mort avant de laisser la parole à leurs proches qui désiraient s’exprimer. Ensuite, nous avons demandé justice car les procès s’éternisent volontairement, nombre de  juges étant  corrompus et d’avocats intéressés uniquement par l’argent. Très rares sont les cas de féminicides qui se soldent par la détention du meurtrier. Enfin, alors que les employés de la cour suprême de justice quittaient les lieux, nous les avons forcés à passer au milieu de la foule qui répétait divers slogans lancés par le CIDEM et qui huait les juges et avocats connus pour leur manque de professionnalisme. Un moment plutôt tendu pour ces-derniers. Il ne reste plus qu’à espérer que la manifestation portera ses fruits.

.

Ci-dessous:

1) Les épitaphes des différentes victimes de féminicides

2) Le témoignage de la maman d’une jeune femme assassinée en mai 2013

3-4) Les femmes de El Alto mobilisées par le CIDEM

.

blog cidem  blog cidem2  blog cidem4Blog cidem 3

CIDEM

Après un an passé en Bolivie, me voilà confrontée à une nouvelle réorientation professionnelle. L’association CENPROTAC n’ayant pas assez de travail à me fournir,  j’ai été engagée par une autre institution qui regorge de projets et est en manque de personnel, notamment dans le domaine de l’éducation. J’ai donc rejoint les rangs du CIDEM (Centre d’Information et de Développement de la Femme / Centro de Información y Desarrollo de la Mujer).  Fondé en 1983, cette association défend les droits humains des femmes grâce à différents programmes :

.

  • Soutien juridique, psychologique et social aux femmes victimes de violence
  • Recherches et publications sur le thème de la violence domestique
  • Visibilité dans les médias et auprès de la population de cette même problématique
  • Incidence politique afin de changer les lois liées à l’égalité des genres
  • Formations afin de renforcer le pouvoir des femmes à El Alto
  • Sensibilisation à la question de la violence familiale auprès des élèves et de leurs parents.

 .

C’est principalement dans les quatre derniers programmes que je vais travailler. Mais je vous donnerai plus de détails prochainement. Voici le site Internet de l’association si cela vous intéresse : http://www.cidem.org.bo

.

CIDEM dans novembre 2013 cidem

 

Cuestión de género

Je reviens d’une formation de deux jours sur la question du genre (dans le contexte bolivien). D’où viennent les inégalités parfois choquantes entre les hommes et les femmes ? Comment est née et s’est maintenue la société patriarcale dans laquelle nous évoluons ? Comment renverser ce système de domination tellement ancré, de manière consciente ou non, dans nos esprits et dans nos actions ? Comment aller à l’encontre des institutions qui promeuvent ces inégalités ? Comment remettre en question les rôles préétablis attribués à chaque sexe ? La tâche paraît ardue, surtout dans ce pays et dans les zones rurales, où (par exemple) l’alphabétisation des femmes n’est pas ressentie comme une nécessité. Une thématique qui interpelle et qui nous rappelle la chance que l’on a dans les pays dits « développés ».

.

Cuestión de género dans novembre 2013 blog-genre-300x209 blog-genre2-300x225 dans novembre 2013

Don Sebastián

Ce week-end, j’ai délaissé les festivités de la Toussaint pour me mettre au vert. L’idée était de parcourir le trek de Yunga Cruz, un chemin d’une septantaine de kilomètres qui relie Chuñavi à Chulumani, c’est-à-dire l’altiplano à la jungle. Malheureusement, nous nous sommes perdus le 1er jour. Une route menant à des mines récemment découvertes avait été creusée au tracteur et avait effacé le début du sentier. Sans compter que la brume et la bruine ne nous ont pas aidés.  « ¡Es por algo!» (c’est pour quelque chose) -comme disent les Boliviens- car cette déroute nous a permis de rencontrer Don Sebastián, un personnage haut en couleur. En effet, nous avons dû rebrousser chemin et à quelques centaines de mètres de Chuñavi nous a rattrapés un homme d’un certain âge à la démarche rapide, pieds nus dans ses sandales de cuir et une machette à la main. Avec un fort accent de la campagne, il nous a expliqué que le renard lui avait tué quatre moutons et que huit autres avaient disparu. Puis, il nous a proposé de nous loger pour la nuit, ce qui était plutôt bienvenu. Après avoir partagé un thé chaud, il nous a raconté qu’il restait quelques dizaines de personnes au village et que l’école primaire comptait 14 élèves. Puis il nous a confessé qu’il avait 72 ans, ce qui nous semblait totalement incroyable vu sa bonne forme. Sa recette ? L’ours andin (Jukumari) un plantigrade qui vit dans la région et dont il puise la force. En effet, Sebastián boit son sang et mange sa chair lorsqu’il doit en tuer un, notamment parce que l’animal s’attaque à ses vaches. Même si l’ours est « un peu » protégé (!) Enfin, c’est sans doute cela qui lui permet de se lever à l’heure des poules, de parcourir des dizaines de kilomètres dans la montagne, de porter des fardeaux allant jusqu’à 25 kilos et de garder un sacré sens de l’humour. Rencontre avec un grand personnage qui vit une réalité tellement éloignée de la nôtre et qui pourrait bien nous donner quelques leçons de vie. Du genre: comment attendre 5h au bord de la route avant que ne passe un bus direction La Paz sans perdre courage… ce qui nous est arrivé le dimanche, bien évidemment.

.

Ci-dessous: la 1e photo est celle de Don Sebastián, la dernière celle du village de Chuñavi

.

Don Sebastián dans novembre 2013 blog-sebas-3-225x300 blog-sebas-5-225x300 dans novembre 2013 blog-sebas-4-225x300

 

blog-sebas-2-300x225 blog-sebas-1-300x225

 

123456
 

Bretagnenonaugazdeschiste |
Génération Ayakapevio |
Collectif Vélo Défense |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Snaccftc
| Pergaud
| ACSML - Cantine Scolaire Ma...